565476_143193542_shiva_H105312_LIl faut bien dire que c'est un terme de psychologie un peu barbare mais c'est un problème bien réel et il est important d'en parler. Il s'agit d'un très grand épuisement de maman qui conduit souvent à une depression, ce n'est pas le baby-blues c'est autre chose, c'est le baby-épuisement plutôt, voir le baby-ras-le-bol ! Toute maman qui n'a pas dormi depuis plusieurs mois et doit assurer toute sa journée, les enfants, le ménage, la cuisine, les couches, les biberons, comprendra de quoi je parle... Parce que cela m'arrive souvent entre les garçons qui ne dorment ni  le jour ni la nuit et la cocotte en plein âge des bêtises ! C'est un sujet encore tabou en Europe mais on en parle de plus en plus dans les pays anglo-saxons. Bien sûr, au début, on ne voit pas que c'est ça, cela se traduit par une immense fatigue, des crises de larmes pour un rien, des crises d'hystérie, un dégout de soi, une impression d'incapacité, parfois même des choses plus grave comme de la violence contre soi ou les autres.

burn-out-mamanC'est cette horrible impression d'être débordée en permanence, de n'arriver à rien, pire, d'être nulle, d'être une mauvaise mère,  je sais de quoi je parle croyez-moi.

C'est surtout le cas chez les mères de jumeaux ou d'enfants d'âges rapprochés (bingo je cumule).

Parfois c'est juste passager quelques jours, une bonne nuit de sommeil aide bien souvent à ne pas tomber dans l'extrême.

Le mieux à faire ? Oublier le ménage et le linge quelques jours, ou le confier à Papa,  aller au cinéma voir un film tranquillement sans enfants, appeler maman ou une copine pour parler de ça ou d'autre chose, prendre une baby-sitter pour sortir avec papa. Et surtout, surtout EN PARLER  à ses amies, à son gynéco, à son medecin traitant tout simplement !

Allez hauts les coeurs et courage les filles dans quelques années ça ira mieux !

Lire sur le sujet:

Parents

Psychologies

 

89126913_o